Livre II – Quatrième Exposé – Les Collectifs

Des sociétés existent dans la Grande Communauté à tous les niveaux concevables de développement social et spirituel. Cela va des sociétés pré-agricoles jusqu’aux empires, aux collectifs et autres genres d’organisations établies entre un certain nombre de nations qui veulent ainsi assurer leur défense et le commerce. Chaque niveau offre d’innombrables expressions. Pourtant, comme nous l’avons dit, il existe dans la galaxie de vastes régions inexplorées et peu peuplées où bien des sociétés vivent en secret. Et il y a de nombreuses cultures qui n’ont même jamais été découvertes.

Dans notre exposé précédent, nous avons présenté une analogie entre la galaxie sillonnée de routes et votre propre système routier, tel qu’il est représenté sur vos cartes routières. Certaines routes sont très importantes, d’autres sont secondaires mais il y a également des régions où il n’en existe aucune.

Nous privilégions de vous offrir les renseignements sur la Grande Communauté qui sont les plus pertinents à votre position dans l’espace et les meilleurs à décrire vos environs particuliers. Les zones de la galaxie qui se trouvent éloignées des grands centres de mondes habités paraîtront très vides et dépourvues de vie. La portée de vos instruments d’observation est encore extrêmement limitée ; vous ne pouvez pas observer au-delà des planètes les plus proches, même celles de votre système solaire. Vos tentatives de communiquer par radio sont futiles parce que personne n’utilise ce genre de technologie pour les communications interplanétaires.

On peut se déplacer très rapidement dans l’espace selon vos standard ; mais vu l’immensité du territoire, ce type de locomotion demeure encore très lent. Les grands empires et les collectifs ne peuvent prospecter qu’à proximité d’une infrastructure qu’ils auront établie. Le maintien d’avant-postes éloignés est très compliqué au plan de la logistique et cela présente d’autres difficultés comme une ingérence possible venant d’autres races, les problèmes de juridictions régionales et les disputes. C’est pourquoi vous ne rencontrerez pas de collectifs dans les régions peu peuplées de la galaxie. Même les grands empires envoient rarement des explorateurs de ressources dans ces régions trop éloignées car si ces explorations devaient s’avérer fructueuses, les problèmes de logistique en vue d’accéder à ces ressources et d’expédier le matériel nécessaire seraient énormes. Pour compliquer l’affaire encore davantage, il y a des règles régionales de conduite qui s’appliquent dans les régions plus peuplées de la galaxie. Ainsi, les nations ne sont pas vraiment libres d’aller explorer n’importe où à leur gré.

Bien sûr, nous ne pouvons pas nous attendre à ce que la famille humaine comprenne cela. Votre perspective actuelle est que l’univers est vraiment là pour être exploré et conquis à votre guise. Mais hélas, vous n’êtes pas les premiers arrivants dans le secteur. Et il y a bien là des civilisations et des empires qui sont tellement plus  anciens que les vôtres.

Oui, il se produit des guerres et de grands conflits dans l’univers mais ils sont rares. Si les rébellions et les différends internes sont assez communs, par contre les guerres entre grandes nations et empires sont plus rares que vous ne pouvez le penser. Nous ne pouvons parler des autres galaxies car nous ne nous y sommes pas aventurés. Mais nous savons qu’il en est ainsi dans cette galaxie d’après ce que avons appris au cours de nos propres voyages et d’après nos recherches.

L’humanité est au stade des découvertes technologiques ; c’est donc là qu’elle place ses espoirs et ses convictions. Cependant, le pouvoir d’influer sur l’environnement mental est de loin la plus grande arène d’influence parmi les nations plus avancées. Car, comme nous l’avons dit précédemment, les meilleurs gains à faire ne se trouvent pas habituellement dans le domaine de la technologie puisqu’on peut facilement l’acheter ou la copier.

Par contre, les ressources sont précieuses ; toute destruction de ressources est généralement perçue comme étant défavorable. Il est donc préférable de persuader une race de conclure une alliance avec vous que d’essayer de la conquérir par la force, ce qui risquerait de détruire des ressources. Les collectifs le savent bien. De nombreuses civilisations plus avancées comprennent cela également ; elles l’ont appris par le biais  de nombreux essais et erreurs et de périodes difficiles de leur histoire. À mesure que les sociétés progressent au plan technologique, leur besoin en ressources augmente et la conservation des ressources naturelles acquiert une plus grande importance. Nombreuses sont les sociétés développées qui ont épuisé leurs ressources au point où leur monde est devenu stérile et improductif.

La raison pour laquelle ces quelques races qui vous connaissent démontrent un tel intérêt pour votre monde est alors évidente ; c’est un véritable gros lot à gagner : une biologie riche, d’abondantes ressources, une position stratégique importante, d’accès facile pour nombre de collectifs qui vivent dans cette partie de la galaxie… Le fait que votre monde soit situé à proximité des régions bien peuplées est à la fois un avantage et un désavantage. L’inconvénient, bien sûr, c’est que votre monde sera remarqué, qu’il  est remarqué en ce moment même et qu’il est à la portée des collectifs (une des formes de structure sociale que l’on retrouve dans l’univers). Cependant, l’avantage est que votre monde ne peut pas être conquis car vous vivez dans une partie de l’espace gouvernée par des règles de conduite. Si votre monde était situé dans une partie très éloignée de la galaxie où de telles règles de conduite n’existent pas, il pourrait alors être conquis par la force. Des explorateurs de ressources pourraient se l’approprier, des pirates, de grands états formés de nations, n’importe qui capable d’en gagner l’accès et de maintenir contrôle et autorité.

Donc, le fait que vous viviez dans une partie de l’univers plus “civilisée” disons, vous garantit une certaine protection. Dans cette région où nous demeurons également, il est illégal d’envahir un nouveau monde tel que le vôtre sans l’autorisation de la race indigène. Cela veut dire que votre monde ne peut pas se joindre à une plus grande association à moins que la population ne démontre visiblement son consentement et que l’intervention chez elle soit une opération qu’elle souhaite. Étant donné que la plus Grande Communauté est un environnement très compétitif, surtout la région où vous habitez, et que de nombreux collectifs s’y trouvent, ces derniers ont tendance à se tenir mutuellement en respect et, si nécessaire, ils engageront des poursuites légales si les règles de conduite de base sont violées.

Par conséquent, si un collectif cherchait à s’approprier votre monde de force, il verrait ses plans contrecarrés par d’autres collectifs qui s’y intéressent et par des compétiteurs de partout qui tiennent ce genre de comportement en échec.

Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que vous compreniez les détails d’une situation si complexe mais il est important que vous sachiez que l’univers qui vous entoure n’est pas vide et dénué de vie. Il importe que vous sachiez que l’univers dont vous faites partie n’est ni primitif ni incontrôlé. Cela vous aidera à comprendre comment les collectifs impliqués chez vous fonctionnent et comment vous pouvez les repousser. Cela vous donne certains avantages que vous devez apprendre à reconnaître et à utiliser par vous-mêmes.

Il existe de grands empires dans d’autres parties de l’univers ; ils ont pu établir leurs propres règles puisqu’ils ont peu de compétiteurs dans leur zone. Et dans bien d’autres régions, de nombreuses nations ont formées des associations, soit à but économique ou politique ou militaire, ou les trois, à des fins d’échanges commerciaux et de défense mutuelle. Ce genre d’association est assez commun dans les régions densément peuplées de l’univers.

La région dans laquelle vous vivez, très vaste selon vos propres observations, contient approximativement cinq mille étoiles. Nous appelons cela une région parce que c’est ainsi que l’espace est délimité. C’est une très petite partie de la galaxie, comme vous pouvez l’imaginer, mais passablement vaste si l’on considère vos intérêts et vos besoins. Des règles importantes de conduite régissent cet espace. Vous y trouvez de petits empires ; certains passeraient à vos yeux pour des dictatures alors que d’autres sont de nature plus démocratique. Vous avez des collectifs qui sont assez puissants mais limités dans certains domaines de leur influence. Toutes les régions connectées par des corridors principaux de commerce sont gouvernées par des assemblées et des codes de conduite. Cela vise à fournir sécurité et protection et à assurer qu’il ne se déclare aucun conflit qui puisse éventuellement dégénérer en guerre ouverte. Des différends se produisent fréquemment et ils se règlent par négociations ou par procédures légales.

Cependant, ces entités gouvernantes surveillent uniquement et en priorité les routes commerciales. Elles sont supportées par des organisations d’états qui les ont mises sur pied pour s’assurer de bénéfices et d’une sécurité mutuels. Quelques-unes de ces organisations sont plus fortes que d’autres. Pourtant, là où vous avez de plus   grands pouvoirs en compétition, les règles de conduite sont tout autant prises au sérieux et appliquées avec le même sérieux.

Les collectifs n’ont pas le droit de posséder des armées ou des forces militaires dans la région où votre monde est situé. Cependant, ils peuvent avoir des forces de sécurité pour assurer leur propre défense. Étant donné qu’ils sont essentiellement des institutions économiques, ils cherchent à protéger leurs intérêts et leurs avenues de commerce avec leurs propres forces. Mais ils n’ont pas de grandes armées telles que vous pourriez l’imaginer. Ils peuvent embaucher des forces de sécurité quand ils voyagent dans des régions où les nations résidantes sont considérées comme dangereuses pour le commerce ou politiquement instables. Mais essentiellement, les collectifs ne sont pas des pouvoirs militaires ; ce sont des pouvoirs économiques. Ils se concentrent sur le commerce, l’acquisition de ressources et la création d’alliances avec des mondes tels que le vôtre. Nous aimerions maintenant prendre le temps de vous les décrire.

Il y a plusieurs collectifs qui opèrent dans la région où se trouve votre planète. Quelques-uns y ont leur centre d’opération. D’autres ont leur centre ailleurs mais ils gèrent d’importants établissements satellites installés dans votre zone. Il est intéressant de constater que là où des collectifs existent et rivalisent les uns avec les autres, les autres nations ont établi leurs propres défenses contre les collectifs afin que ces derniers ne puissent pas intervenir dans leurs activités économiques, leurs échanges commerciaux et leurs affaires internes. Nous parlons ici d’un grand nombre de nations à l’intérieur d’une région. Plusieurs ont leurs propres établissements militaires. Les collectifs doivent donc se conformer à certaines règles de conduite ou s’attirer de très graves répercussions. Ne possédant pas eux-mêmes d’armement d’importance, ils doivent utiliser la négociation, la diplomatie et l’influence comme moyens principaux  pour atteindre leurs buts.

Par conséquent, ceux que vous rencontrez en ce moment dans l’univers représentent des organisations hautement structurées, très hiérarchisées, dont la fonction est l’acquisition de ressources et le développement. Les collectifs, dans l’ensemble, sont composés d’un nombre de races qui fonctionnent à différents niveaux d’autorité et de commandement. Il est fort probable que personne chez vous n’ait encore rencontré les têtes dirigeantes des collectifs actuellement présents sur Terre. Vous avez seulement rencontré les classes ouvrières qui sont élevées pour occuper des fonctions spécifiques. Bien que ces êtres soient des entités biologiques, leurs codes biologiques, leur génétique, leur formation et leur éducation font en sorte qu’ils ont très peu d’individualité et de capacité personnelle en matière de raisonnement et de discernement. Ils sont tout à fait programmés pour fonctionner dans les cadres d’une mentalité de collectif. Ils sont rigidement contrôlés. Ils ont peu ou pas de liberté personnelle. Leurs tâches sont très spécifiques et ils les effectuent avec une efficacité impressionnante.

Mais les collectifs sont fondamentalement faibles parce qu’ils ne  sont pas fondés sur ce que nous appelons la Connaissance. Par conséquent, ils n’ont pas cette pensée lucide de laquelle jaillit la force. Ils ne sont pas créatifs dans leurs approches. Ils ont tendance à s’imiter l’un l’autre. Ils comptent sur leur structure, leur code de conduite et leur capacité à manipuler les pensées et les sentiments non seulement de leurs membres mais d’autres races qu’ils cherchent à influencer. S’ils sont très puissants sous certains aspects, ils ont aussi leurs faiblesses inhérentes.

Tout au long de leur histoire, les collectifs ont eu beaucoup de difficulté à maintenir contrôle et autorité sur leurs populations résidantes parce qu’elles se composent de nombreux groupes raciaux différents. Les classes ouvrières sont élevées pour servir mais même ces dernières ont certaines qualités que les classes dominantes des collectifs trouvent difficiles à gérer. Des révoltes se sont produites et les collectifs ont alors essuyé de sérieuses pertes. Ils sont très certainement imparfaits, mais plus fondamentalement, ils ne sont pas gouvernés par la connaissance ou le pouvoir de l’esprit. Cela veut dire que les êtres qui sont solidement connectés à leur connaissance intérieure et qui sont libres de voir, de savoir et d’agir, peuvent pénétrer leurs défenses, découvrir leurs secrets, révéler leurs activités et saisir leur duperie.

D’autres nations vivant dans des régions semblables à la vôtre sont très, très prudentes avec les collectifs et elles ne les autorisent pas à se mêler de leurs affaires internes. Quelquefois, elles perçoivent les collectifs comme un mal nécessaire car c’est auprès d’eux qu’elles se procurent certaines ressources essentielles qui leur manquent. Les collectifs démontrent une grande habileté et une grande compétence dans les domaines où ils excellent. Mais les nations qui ont été capables d’établir de bonnes relations avec eux ont eu à maintenir leurs distances et être extrêmement discrètes.

Il est certain qu’une race qui comprendrait ses vrais intérêts et les réalités de la vie dans l’univers n’autoriserait en aucun temps une ingérence comme celle qui se pratique actuellement dans votre monde. Le fait qu’une telle intervention soit si bien enclenchée chez vous démontre que l’humanité n’a pas cette compréhension et n’a pas l’unité ou la cohésion sociale pour y résister et mettre fin à des visites injustifiées et non désirées comme c’est présentement le cas.

On nous a dit qu’il y a chez vous de grandes organisations économiques dont les intérêts sont répartis à travers le monde ; elles emploient à leur service différentes nations et différents groupes. C’est de cette manière également que les collectifs  opèrent mais ils le font sur une échelle tellement plus vaste. Ils peuvent comprendre des centaines de mondes et d’établissements planétaires et être localisés très loin au-delà des vastes d’espace. Ils peuvent avoir un contrôle considérable et ils sont toujours intéressés à gagner de nouvelles allégeances et à s’adjoindre de nouveaux membres.

Un collectif est une forme de structure sociale parmi tant d’autres dans l’univers. Les collectifs varient entre eux. Quelques-uns sont purement économiques et séculiers dans leur établissement, leur centre d’activités, leur doctrine et leur philosophie. D’autres ont des composants religieux. Cependant, le fait qu’ils aient des composants religieux ne signifie en rien qu’ils soient religieux de nature. Cela veut simplement dire qu’une partie de leur philosophie inclut la spiritualité, selon le degré de conscience spirituelle qui existe chez leurs membres, que cette philosophie la soutient et qu’elle dirige la conscience spirituelle ou l’intérêt, en particulier parmi ses classes dirigeantes. Toutefois, nous avons constaté qu’en général les collectifs faisaient de leur propre  survie et de leur propre structure l’unique objet de leur dévouement. Ce dévouement est par contre presque religieux par nature, bien que leurs organisations le soient rarement.

S’ils étaient bien éveillés à la connaissance, ils ne vivraient pas en collectifs. Fondamentalement, un collectif est différent d’un empire par le fait qu’il n’a pas de planète mère, de planète patrie. Il est constitué de planètes dissemblables qui se sont jointes, habituellement au moyen de la conquête et de la persuasion, pour devenir une force économique redoutable. Alors qu’un empire est habituellement centré dans un monde ou dans une région et formé d’une race unique, les collectifs sont composés de nombreuses races différentes. Nous n’avons jamais été capables de pénétrer la hiérarchie d’un collectif ; nous ne pouvons donc parler de la composition de son leadership en terme d’origine raciale. Mais nous savons qu’ils sont hétérogènes et qu’ils gèrent leur diversité selon un code d’éthique strict et un contrôle hiérarchique que vous trouveriez totalement oppressif. Nous ne pourrions certainement pas vivre dans une telle société bien que dans nos cas, nous soyons passés bien près de devoir le faire.

La vraie démocratie, comme vous l’appelleriez, existe dans l’univers, en grandes manifestations même, mais elle est beaucoup plus rare que vous ne pourriez le penser et toute vraie démocratie aurait certainement à devenir très forte dans ses relations avec la plus Grande Communauté et très prudente à éviter, si possible, toute interaction avec les collectifs et autres genres d’empires agressifs.

Il n’y a aucun empire qui soit prédominant dans l’univers. La diversité est trop grande et les formes de vie trop nombreuses. Il y a trop de compétition aussi. Il existe des différends entre certaines nations qui durent depuis longtemps. La technologie avancée abonde dans bon nombre de sociétés ; les avantages recherchés ne sont donc pas à caractère technologique. Bien que quelques nations soient plus riches que d’autres, les systèmes de défense contre toutes les formes d’intrusion violente sont devenus redoutables dans l’univers. Ici encore les collectifs sont quelque peu avantagés du fait qu’ils n’utilisent pas la force. Ils ne comptent pas sur une présence militaire pour atteindre leurs objectifs.

Nos mondes patries sont tous situés dans la même région que le vôtre ou tout près. Nous avons tous dû négocier avec les collectifs. Nous avons tous dû négocier  avec les explorateurs de ressources venus d’ailleurs. Nous avons tous eu à apprendre à protéger et à sauvegarder notre liberté et à devenir aussi autosuffisants que possible, dans bien des cas comptant les uns sur les autres pour les ressources essentielles à notre survie et à notre bien-être.

Plus un monde développe l’autosuffisance, plus il est capable de la soutenir, plus il sera fort et indépendant par nature dans l’univers. Souvent des nations deviennent dépendantes des collectifs parce qu’elles ont épuisé leurs ressources fondamentales et qu’elles doivent maintenant compter sur les échanges et le commerce pour se procurer les choses essentielles dont elles ont besoin pour vivre. Cela, bien sûr, les rend extrêmement vulnérables à l’usurpation et dans bien des cas, elles finissent pas joindre des collectifs ou deviennent extrêmement dépendantes d’eux.

Avec la détérioration de votre environnement naturel et l’épuisement rapide de vos ressources essentielles, vous vous placez dans une position d’extrême vulnérabilité et d’impuissance dans l’univers. Cette perception doit s’intégrer à votre compréhension. Vos gens, même vos gouvernements et vos leaders, ont peu sinon pas conscience des réalités de la vie, du commerce et de la manipulation qui existent dans l’univers. Nous avons beaucoup appris de vos transmissions et nous avons beaucoup appris des Invisibles. Les problèmes de votre monde, à bien des égards, sont identiques à toute vie en émergence et en développement partout dans l’univers.

Alors, il y va de votre intérêt de maintenir et de soutenir les ressources de votre monde et de les régénérer avec succès. Sans cela, les collectifs auront un grand avantage avec leurs offres séduisantes. Sans cela, même si vous arriviez à résister aux collectifs, vous auriez éventuellement besoin de ce qu’ils ont à offrir : matières premières, énergie, production de nourriture, technologie avancée. Toutes ces choses créent un état de dépendance, que ce soit envers un collectif ou envers d’autres types d’entités – états, nations, organisations – impliquées directement dans les échanges et le commerce. Votre monde serait clairement en position de désavantage s’il ne pouvait négocier avec succès les éléments mêmes dont il a besoin. Il se verrait obliger d’accepter les termes qui lui seraient finalement présentés. L’issue devient évidente : vous vous retrouveriez incorporés à l’infrastructure d’autres mondes, que ce soit un collectif, un empire ou une association agressive de mondes, tous ces groupes qui cherchent toujours de nouveaux territoires et de nouvelles ressources.

Les Invisibles nous ont dit que beaucoup de gens se sont sentis impuissants et désespérés à l’idée de faire face à tout cela lorsqu’ils en prirent connaissance dans   notre première série d’exposés. Nous comprenons. Nous sommes passés par là. Les conséquences furent très graves parce que nous ne nous étions pas préparés à temps. Cependant, comme nous l’avons dit – et nous devons continuer à insister sur ce point – l’humanité a le pouvoir et la compétence de mettre un terme à l’intervention actuelle et  de prévenir de futures interventions de ce genre. Vous avez une connaissance inhérente qui vit à l’intérieur de vous. C’est ce que nous signifions par spiritualité. Vous avez suffisamment de pouvoir individuel et suffisamment de technologie pour mettre fin au genre d’ingérence qui se produit dans votre monde en ce moment. Vous pourriez mettre les visiteurs à la porte si vous aviez la volonté de le faire. Mais vous devez vous éduquer aux réalités de la Grande Communauté et vous devez être très clairs et  circonspects au regard du problème qui se pose devant vous. C’est pourquoi notre conseil est si important, si toutefois vous pouvez le recevoir.

Une partie du plan d’intervention consiste à décourager ceux qui sont informés  de sa vraie nature. En d’autres termes, les visiteurs visent à démoraliser et à décourager les individus qui deviennent conscients de l’intervention, à les faire se sentir faibles, impuissants et impotents devant une telle entreprise, à leur faire croire que les pouvoirs qui les visitent sont énormes et accompagnés d’une force illimitée, et qu’ils sont absolument incapables de résister à la persuasion des visiteurs ou de se défaire d’eux.

Ce n’est qu’une partie de la manipulation perpétrée. Ceux qui se montrent coopératifs et réceptifs se verront présenter les glorieux avantages d’une collaboration. Pour ceux qui doutent de tout cela ou qui ne peuvent être persuadés, on se servira du découragement et de la démoralisation comme outils fondamentaux d’influence.

Alors ici, vous devez comprendre que vos propres sentiments de faiblesse et d’impuissance ne sont pas simplement le produit de votre manque de confiance en vous-mêmes. En fait, cela fait partie de la suggestion propagée dans votre environnement mental en vue de vous manipuler. Nous sommes au courant que vos gouvernements encouragent leurs citoyens à se sentir faibles et dépendants de la structure des gouvernements et de leurs leaders. Mais nous parlons ici d’un genre d’influence plus grand et plus envahissant.

L’humanité succombera parce qu’on l’aura persuadée de le faire ou parce qu’on l’aura dissuadée de résister. Ce sont deux formes de manipulation partageant un but commun. Par conséquent, vous ne devez pas perdre la foi. Vous devez vous informer sur les réalités de la vie dans la Grande Communauté.

Vous avez des forces et vous avez des faiblesses. Les collectifs ont des forces et ils ont des faiblesses. Votre position dans l’univers a des avantages et des inconvénients. Vous avez aussi des alliés qui veulent voir la liberté humaine sauvegardée, qui veulent voir l’humanité émerger dans la Grande Communauté en tant que monde libre, unifié et protégé. Nous supportons cela partout, car c’est là la vraie inclination spirituelle. Dans l’univers dans lequel vous vivez, il y a des forces redoutables qui s’y opposent mais il y a des forces puissantes qui la gardent vivante, l’encouragent et la nourrissent partout où cela est possible.

Par conséquent, comprenez que si vous vous sentez faibles, impuissants et accablés, une partie de cette sensation vient de la manipulation de l’environnement par les forces mêmes de l’intervention. Ici, vous devez investir une grande confiance en la bonté inhérente de l’homme et reconnaître la vraie valeur de votre liberté. Vous n’avez jamais été défiés comme cela auparavant. En tant que race, en tant que société, en tant que monde, vous n’avez jamais vu votre liberté défiée auparavant. Vous êtes tous capables d’apprécier la liberté dont vous jouissez. Mais maintenant, elle est menacée ; cette situation vous sert de moteur pour vous unifier et guérir vos conflits et vos anciennes animosités mutuelles. Vous résolvez d’un coup bon nombre de vos  problèmes qui vous apparaissent finalement banals comparés à la menace que vous avez sous les yeux. Ce qui compte, c’est la préservation de votre liberté et de votre prééminence dans votre propre monde. Ce qui importe maintenant, c’est la conservation des ressources de votre monde pour votre propre survie et votre sécurité dans l’avenir. Ce qui importe maintenant, c’est que vous reconnaissiez l’intervention en cours et que vous preniez les mesures nécessaires pour la contrecarrer et l’arrêter. Cela doit se passer à tous les niveaux de vos sociétés, aux niveaux des gouvernements, des religions et au niveau de la volonté des citoyens.

Il y a de grandes forces spirituelles dans le monde que nous connaissons qui supportent cela et qui l’encouragent. Mais les effets de l’intervention et l’ignorance des gens eux-mêmes peuvent couvrir leur influence et leurs voix. Dans notre cas, des émissaires furent envoyés non loin de chez nous pour nous aviser du danger menaçant auquel nous faisions face relativement à l’infiltration de pouvoirs étrangers dans nos mondes. Par le biais de la séduction – et c’est exactement ce qui se passe chez vous en ce moment – nous étions poussés à une alliance de laquelle nous allions pouvoir tirer des avantages mutuels de commerce et d’échanges. Ceux qui demeurèrent sceptiques et qui résistèrent à une telle persuasion furent aliénés de leur société ; ils furent dissuadés, découragés et démoralisés jusqu’au point où ils furent incapables de prendre un rôle de premier plan et de représenter la volonté du peuple.

Si vos gens veulent simplement de petits bidules en provenance de l’univers, de nouveaux jouets technologiques pour s’amuser, et qu’ils sont prêts à céder leur liberté et leur autonomie pour cela, alors nos avis n’auront pas grand poids. Mais l’éducation doit commencer quelque part. Et elle doit atteindre les gens qui sont sensibilisés à la réalité de la communauté galactique. Elle doit atteindre ces gens qui apprécient la liberté humaine et qui ne la prennent pas pour acquise. Elle doit atteindre ces gens qui ont déjà été affectés par l’intervention, directement ou indirectement. Elle doit commencer quelque part. Et comme nous l’avons dit, nos exposés ne représentent qu’une partie de la préparation. Vous avez besoin de savoir que vous avez des alliés dans la Grande Communauté, mais vous avez besoin de savoir également que ce sera la force humaine et la coopération humaine qui tourneront la marée en votre faveur. Nous pouvons vous donner notre avis mais là doit s’arrêter notre participation.

Vous devez comprendre sans ambivalence et sans confusion la vraie nature et le but de l’intervention dans le monde d’aujourd’hui. Vos alliés ne sont pas sur votre territoire en ce moment. Ils ne marchent pas à la surface de la planète. Ils ne résident pas à l’intérieur non plus. Ils n’influencent pas vos gouvernements et les gens en  position de pouvoir. Ils ne contactent pas ceux d’entre vous qui sont psychiquement sensibles. Ils n’essaient pas de persuader les individus empreints de convictions religieuses. Nous parlons au nom de vos vrais alliés ; notre discours vise à vous offrir perspective, compréhension et retenue et à vous aider à mettre fin aux influences qui sont dirigées contre vous et cela, depuis des décennies déjà. Vous avez le pouvoir de résister. Vous avez le pouvoir de vous unir. Vous avez le pouvoir de vous débarrasser de cette influence.

Les collectifs ne croient pas que vous résisterez ; ils sont donc moins prudents qu’ils ne devraient peut-être l’être à leur jeu d’influence. Ils pensent que ce projet sera long mais facile à mener à terme et qu’ils atteindront leur but ultime sans grande difficulté. De notre côté, nous devons rejoindre les gens qui sont prêts à leur répondre et capables de le faire. Il n’y a aucun autre problème ou dilemme dans votre vie qui soit aussi critique que celui-là. Tout ce que vous faites pour vous-mêmes, ou pour votre nation, votre groupe, votre culture ou votre tradition religieuse sera perdu face à l’intervention. Vous ne voulez pas faire partie d’un collectif. Vous devez nous faire confiance sur ce point et réfléchir sérieusement à nos propos. Il n’y a pas de place pour la liberté dans un pareil système. Vous serez relégués au rang de domestiques liés à  vos nouveaux maîtres. Et, bien que ceux d’entre vous qui représenteront les maîtres jouiront de certains privilèges, ils seront tout de même asservis eux aussi. Et même si vous pouviez encore trouver le pouvoir de résister à ce moment-là, les coûts seraient  énormes et les conséquences, graves.

Il apparaît aux pouvoirs gouvernants qui observent les collectifs en train de s’infiltrer dans votre monde que l’humanité est ouverte à la présence des collectifs. Vu de l’extérieur, l’humanité donne l’impression qu’elle est en faveur de cette ingérence. C’est pourquoi les visiteurs dépensent tant d’énergie à se trouver des émissaires et des individus en position de pouvoir et de leadership qui acceptent de prôner la présence des visiteurs et d’affirmer leur promesse de richesses accrues, de pouvoir, de liberté et de paix. Pouvez-vous comprendre ce que nous vous disons ici ? Vous êtes doublement dupés, et par des humains et par des visiteurs.

Jusqu’à ce qu’une forte voix qui résiste à l’Intervention se fasse connaître et entendre publiquement, les observateurs extérieurs auront l’impression que l’humanité accueille l’intervention et qu’elle la préconise. Déjà, l’intervention a de nombreux orateurs et représentants, mais peu de critiques verbales. Une telle critique créera à coup sûr des problèmes pour l’intervention. Si les gens peuvent parler ouvertement et affirmer : « Non, ce n’est pas correct ! On nous visite contre notre volonté ! On nous persuade et on nous manipule contre notre volonté ! Nous ne pouvons accepter cela ! Nous ne sommes pas consentants ! Et nous demandons que les visiteurs partent ! » Jusqu’à ce que de telles voix se fassent entendre, il semblera aux corps gouvernants et aux compétiteurs des collectifs que les visiteurs sont ici avec le consentement des Terriens. Si vous arriviez simplement à soulever une clameur venant du public, cela serait très bénéfique à la situation.

Vous n’avez pas à déloger physiquement les visiteurs et à les chasser. Vous devez simplement démontrer votre déplaisir face à leur présence et à leurs activités. Et vous devez démontrer de la réserve au regard de leur programme de séduction et de leurs tromperies. Et vous devez dénoncer leur tentative d’hybridation avec des humains visant à créer un nouveau leadership. Et vous devez vous élever contre les abductions. Car vous savez, ces choses se passent en secret ; même les autorités extérieures ne sont pas au courant de ces faits.

Nous devons continuer à insister sur ces points afin que vous puissiez les voir et les comprendre clairement. Élevez votre voix contre l’intervention et vous la mettez à risque. Résistez à l’Intervention et elle doit s’arrêter et les collectifs doivent trouver d’autres manières de capter votre attention et de s’attirer votre allégeance.

Comme nous l’avons dit dans nos discours précédents, personne ne devrait mettre le pied sur votre sol sans votre consentement. Et vos alliés ne viendraient pas chez vous sans obtenir au préalable ce consentement, même s’ils ont tenté plus tôt de contacter certains de vos gouvernants pour les prévenir qu’une intervention était en cours. Mais en général, aucun véritable allié de l’humanité n’interviendrait dans les affaires humaines à moins que l’humanité dans son ensemble n’ait d’abord exprimé son accord. Et ce ne pourrait pas être le produit de persuasion, de manipulation ou de tromperie ; ce serait le produit d’une compréhension honnête de votre part de votre condition et de votre besoin d’assistance.

Ne pensez pas que vous pouvez discuter avec ces ouvriers des collectifs qui seront très probablement vos interlocuteurs lors de rencontres face à face. Ils n’ont ni le discernement ni la volonté de comprendre votre perspective. Ils exécutent seulement  leur mission telle que leur programmation leur dicte de faire. Bien qu’ils soient des êtres biologiques et qu’ils présentent le potentiel d’incarner un esprit, la probabilité que vous puissiez les persuader de quoi que ce soit est très, très limitée. Ils fonctionnent sans raisonner. Ils n’ont pas la fondation morale que vous avez. La liberté personnelle leur est inconnue et ils ne lui accordent aucune valeur puisqu’on leur a appris que la liberté personnelle est chaotique, indisciplinée et destructrice. Ils n’accepteraient pas vos requêtes et vos avertissements. Et même ceux qui les dirigent et les contrôlent ne   seront pas capables de comprendre vos demandes ou vos arguments même s’ils détiennent une plus grande autorité.

Ce n’est pas de cette façon que vous empêcherez l’Intervention. Ce n’est pas en créant de la dissension parmi ses rangs que vous l’empêcherez. Elle prendra fin parce que vous aurez élevé une voix commune contre elle et que votre peuple se sera unifié pour la prévenir. En ce moment, les vaisseaux spatiaux étrangers vont et viennent à volonté. Les visiteurs kidnappent des gens à volonté. Ils s’emparent de ressources biologiques à volonté. Ils accèdent à des individus qui occupent des positions de pouvoir à volonté. Le consentement collectif et la résistance nécessaire ne sont pas là pour empêcher chacune de ces intrusions, de ces violations de vos droits fondamentaux.  Cela doit changer. Quelqu’un doit initier le changement. Et ce changement doit commencer avec vous et avec d’autres comme vous qui sont plus éveillés et plus perspicaces, qui peuvent répondre à un message tel que le nôtre et qui ont une assurance intérieure leur permettant de savoir que nous disons la vérité.

Nous en avons beaucoup plus à vous transmettre.