Troisième Commentaire des Enseignants : Comprendre l’Intervention

Les exposés des Alliés de l’humanité soulèveront beaucoup de questions. C’est une bonne chose. Il faut que les gens se posent ces questions et qu’ils y réfléchissent. Nous soulignons ici un aspect très important du processus d’information ; les lecteurs ont besoin d’examiner les questions qui surgissent dans leur esprit et de laisser des réponses possibles se présenter d’elles-mêmes plutôt que de s’attendre à simplement recevoir des réponses toutes faites.

Si l’humanité, en tant qu’entité collective, entend développer sa force et sa capacité à s’autogérer à l’intérieur de la Grande Communauté, nombre de ses citoyens devront s’adonner à une réflexion personnelle profonde et faire preuve d’un esprit critique.

Le mystère continuera d’entourer les Alliés. Ce sera difficile pour certaines personnes mais il doit en être ainsi. N’oublions pas que les Alliés espionnent vraiment l’Intervention et qu’ils doivent rester cachés pour assurer leur propre protection.

Les Alliés eux-mêmes ne divulgueront pas beaucoup d’information sur leurs origines, leur identité et ainsi de suite. Selon eux, cette information ne signifierait pas grand chose pour les gens ; mais la raison primordiale à tout cela est qu’ils veulent maintenir un anonymat qui les protège, eux et leurs sources.

Il est peut-être difficile d’accepter une telle façon de faire au premier abord car les gens ne comprennent pas les difficultés de vie qui se présentent dans la communauté galactique. Ils ne comprennent pas comment la Connaissance doit être transmise d’une race à une autre, notamment lorsqu’une situation particulière se présente, comme par exemple une Intervention en cours. D’une manière, l’humanité est assiégée. Ce mot paraît peut-être trop fort étant donné que les activités des “visiteurs” paraissent plutôt vagues et subtiles. Mais considérant les résultats de cette Intervention, le mot “siège” est tout à fait approprié dans ce contexte. Si vous essayez d’aider une nation assiégée mais que vous voulez rester cachés, vous devez vous protéger, vous et vos sources, et communiquer votre message de telle sorte qu’il puisse être diffusé efficacement tout en maintenant au minimum le risque que l’information soit détruite ou corrompue de quelque façon que ce soit.

C’est pourquoi le message ne fut transmis qu’à une seule personne. S’il avait été transmis à plusieurs messagers, ces derniers auraient pu mal l’interpréter ou présenter des versions différentes du contenu ; ils auraient pu aussi argumenter entre eux ; ainsi, le message entier aurait été perdu ou corrompu. Aussi longtemps que M. Summers pourra continuer à recevoir l’information et s’il trouve suffisamment de support autour de lui, cette manière de procéder constituera la meilleure protection contre la mauvaise interprétation et les conflits. Puisque vous, Terriens, ne pouvez recueillir vous-mêmes cette information, vos Alliés de la Grande Communauté qui tentent de vous aider et qui s’inquiètent de l’avenir de votre liberté vont vous la livrer.

Comment l’humanité peut-elle arriver à comprendre par elle-même les complexités des relations dans la Grande Communauté ? Ce n’est pas possible puisqu’elle n’en fait pas encore l’expérience directe. Et si des tentatives étaient faites pour expliquer ces choses, les explications auraient l’air de sortir du fantastique et les gens ne pourraient en aucune façon les vérifier pour eux-mêmes, à moins bien sûr qu’ils ne soient bien établis dans leur connexion avec la Connaissance intérieure.

Par conséquent, les Alliés resteront mystérieux. Certains comprendront cela, d’autres, non. Les Alliés ne peuvent révéler beaucoup plus de leur propre histoire que ce qu’ils vous ont présenté dans les exposés. Bon nombre de lecteurs accepteront cela. D’autres se montreront soupçonneux. Comprenez que c’est une affaire de discrétion. Vous ne révélez pas tout dès le départ quand vos interlocuteurs peuvent à peine comprendre vos offres initiales ou les accepter. Les lecteurs verront maintes questions initiales demeurer sans réponse ; ces questions viennent du fait qu’ils n’ont pas suffisamment confiance en leur contact et ils n’ont pas suffisamment confiance non plus en leur propre Connaissance, cette intelligence spirituelle à l’intérieur d’eux-mêmes, pour être capables de discerner ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas.

Étant donné que l’honnêteté est une denrée rare chez vous, on doutera de la véracité de ce qui est présenté et on considérera le matériel insensé ; ce jugement viendra surtout des gens qui ont eux-mêmes tendance à déformer la vérité. En fait, il est très difficile de présenter quelque chose de pur au monde sans que cela ne se retrouve amoché ou amoindri dès le départ. Celui qui a été choisi pour recevoir ces messages l’a été parce qu’il n’occupe aucune place dans le monde, aucune position sociale, et parce qu’il fut bien préparé pour le faire. Oui, il aura des questions et il en a. Oui, il sera effrayé par certaines choses et il l’a été. Mais ce qui importe, c’est qu’il puisse recevoir le message et le présenter avec justesse, qu’il le comprenne en entier ou non. Au début,  ce ne sont pas tous les lecteurs qui seront capables de comprendre les exposés parce qu’ils transmettent avec rectitude un message non conforme aux attentes des gens, à leurs préférences ou à leurs croyances. Ce message provoquera moult discussions et soupçons et quantité de peurs y seront projetées, en particulier de la part de ceux qui voient cette nouvelle révélation venir ébranler de bien des manières leur compréhension établie.

De toute évidence, les gens voudraient voir les Alliés adopter des rôles qui les sécurisent. Ils voudraient que les Alliés soient des sauveurs. Ils voudraient que les Alliés soient des libérateurs. Ils voudraient que les Alliés interviennent et empêchent toute autre force venant de la Grande Communauté d’accéder à la Terre. Les gens se sentiront peut-être trahis ou abandonnés du fait que les Alliés ne soient pas ici pour protéger l’humanité. Mais pensez-y. Si les Alliés venaient ici en protecteurs, ils devraient continuer d’offrir leur protection sur une période indéterminée et cela les obligeraient à toutes fins pratiques à prendre le contrôle de votre monde. Tous vos gouvernements devraient alors coordonner leurs activités avec celles des Alliés. Cela signifierait la perte de votre liberté ; même si vous la perdez au profit d’un ami, c’est encore une perte.

Ce n’est pas l’objectif des Alliés que de circonvenir l’autorité humaine. Ce n’est pas leur objectif que de changer les gouvernements ou de modifier les allégeances entre nations. Leur seul objectif est d’observer l’Intervention et de vous présenter leurs

commentaires. Si vous voulez que d’autres êtres vous sauvent, vous devrez leur céder votre pouvoir de le faire. Mais les Alliés n’accepteront pas ce rôle. Et même s’ils organisaient une force capable de repousser les visiteurs qui perturbent les affaires humaines pour mettre un point final à l’Intervention, vous auriez quand même la guerre à vos frontières. Et leurs planètes mères seraient menacées de représailles car les Alliés sont ici sans aucune autorisation officielle d’autres mondes ou d’unions commerciales   ou de n’importe quoi d’autre du genre. En termes clairs, les Alliés ne sont pas vraiment supposés être ici en train de faire ce qu’ils font. Si vous y pensez, vous comprendrez. Même chez vous, vos gouvernements ont des agents secrets qui essaient d’obtenir de l’information, qui essaient d’intervenir d’une manière ou d’une autre, que ce soit pour un bien ou pour un mal.

La seule force qui va sauver l’humanité, c’est l’humanité elle-même. Et pour y arriver, elle doit approfondir sa compréhension des choses et adopter une approche très sobre et objective de la vie dans l’univers. Pour le moment, les gens ont en général une vision très romantique de la vie dans l’univers. Ils sont éblouis par la technologie et ils en veulent davantage. Ils pensent que le “contact” leur apportera des avantages fabuleux. Ils pensent que les nations avancées apprendront à l’humanité comment vivre en paix, comment prendre soin de l’environnement et comment élever le niveau de vie des gens, partout sur la planète.

Réfléchissez. Est-ce possible ? Pensez-vous que les gens veulent vraiment voir des forces inconnues venir transformer et contrôler leur vie ? Les visiteurs peuvent promettre ces choses parce que cela fait partie de leur technique de séduction que de nourrir les attentes et les désirs des gens. Ils disent aux gens : « Oh ! bien sûr, nous vous donnerons la paix et la sérénité. Nous n’avons aucune guerre chez nous. » Est-ce que vous souhaitez confier les rênes de votre vie à d’autres et voir votre vie et vos circonstances complètement contrôlées sur une simple promesse de plus grande technologie ou une promesse de paix et de sérénité dans le monde ? Quel genre de  paix ? La paix règne en prison parce que tout le monde est contrôlé. Mais le contrôle

est-il une technique de choix pour établir la paix ou est-ce simplement une manière d’empêcher la guerre de se produire ?

Puis, certains individus chez vous verront leur position financière menacée par l’Intervention ; soit qu’ils résisteront à l’Intervention pour protéger leur richesse et leurs privilèges, soit qu’ils tenteront de se joindre au plan pour en tirer des avantages. Cette deuxième option représente un scénario très dangereux et vous devrez être très sobres et objectifs pour faire face à cette éventualité avec efficacité.

Nombreux sont les individus qui se cacheront derrière la dénégation et qui diront : « Voyons ! C’est impossible. Je n’en crois rien. Des civilisations avancées ne se comporteraient pas comme cela. Pourquoi ne pas leur souhaiter la bienvenue si elles sont déjà chez nous ? Elles pourraient nous aider. »

Et bien sûr, vous en rencontrerez qui ne peuvent simplement pas considérer ces possibilités parce que la réalité de l’ingérence dépasse tout à fait l’éventail de leurs préoccupations. La vie dans l’univers ? Oui, peut-être, aux confins de la galaxie ; mais pas ici !

Puis, d’autres diront, « Oh ! ces Alliés ont raison ! Nous devons nous défendre ! Construisons des bunkers et vivons sous terre et entreposons des armes et méfions- nous de tout et de tout le monde. »

Oui, il est tout à fait possible que les exposés des Alliés puissent créer de l’hystérie. Le déni sera également au programme. Il est certain que les gens qui  affichent des points de vue différents condamneront et attaqueront le message des Alliés. Mais c’est le risque qu’on doit prendre quand on livre un message vital, chez vous ou partout ailleurs.

Est-ce que les Terriens peuvent accueillir la vérité sans démontrer  d’anxiété ni la condamner ? Bien, regardez l’histoire des grands maîtres spirituels qui ont propagé leur message. Cela vous donne un bon aperçu de ce qui peut se passer. Le message en atteint quelques-uns ; par contre, il y en a tant d’autres qui se sentent insultés. Il en sera de même avec les exposés des Alliés ; le message soulèvera l’outrage chez nombre de gens mais quelques-uns seront touchés et ils seront capables d’arriver à en toucher d’autres. Et avec le temps, une nouvelle compréhension fera lentement son chemin dans la conscience humaine. Cet éveil revêt une importance capitale car l’humanité est terriblement mal préparée à la Grande Communauté, si mal préparée en fait que la situation est devenue plutôt désespérée. Il faut faire quelque chose ; sinon, l’humanité va céder les clefs de son royaume, gratuitement, ouvertement, librement, sans poser de questions.

Regardez ce qui est arrivé à vos peuples indigènes, ceux qui ont simplement acquiescé et déclaré à leurs visiteurs : « Mais oui, bien sûr. Installez-vous. Vous êtes les bienvenus. Nous vivrons ici et vous pouvez vivre là-bas et tout ira bien. » Regardez ce qui s’est passé. Le scénario actuel est-il vraiment si différent ? Vous êtes maintenant placés dans le rôle très difficile à assumer de la race que des forces extérieures découvrent, celui des autochtones d’un nouveau monde qui voient arriver sur leurs rives des visiteurs à la recherche des valeurs, des richesses et des occasions que ce nouveau monde a à offrir. Telle est la malheureuse conjoncture dans laquelle se retrouve l’humanité à ce point-ci de son histoire.

Est-ce là une grande tragédie ? Cela pourrait le devenir selon la façon dont la

population y répond. Cependant, c’est aussi une grande occasion, car la présence de forces venues de la Grande Communauté pour s’ingérer dans les affaires humaines fournit à l’humanité cette grande chance vraiment unique d’unir ses membres et d’établir solidement sa propre défense. Les gens ont besoin de quelque chose de cette ampleur pour transcender leurs animosités tribales et clore certains chapitres de leur histoire. Ils ont besoin d’un grand prétexte, comme un énorme problème, pour arriver à s’unir.

C’est comme si vous aviez une maison en feu remplie de gens qui ne se parlent pas. Les occupants d’une pièce ne communiquent pas avec ceux d’une autre pièce. Les occupants à l’étage détestent ceux d’en bas. Puis, le feu prend à l’intérieur. Ou bien les occupants s’aident mutuellement ou bien ils périssent. Le monde est comme une  maison en feu. Le feu qui le consume, c’est la déchéance de l’environnement et les conflits croissants entre nations et cultures. Mais le plus gros foyer d’incendie, c’est la présence des visiteurs. Le feu le plus intense, c’est l’Intervention.

L’humanité peut régler ses différents problèmes – quoiqu’elle ne l’ait pas encore fait de manière satisfaisante. Mais peut-elle traiter le cas de ces visiteurs venus d’ailleurs qui possèdent des compétences qu’elle n’a pas encore cultivées ? Vous pouvez nettoyer votre propre cour. Vous pouvez changer la structure des gouvernements. Vous pouvez lentement, mais avec grande difficulté, instaurer une plus

grande justice dans le monde ; en effet, cela doit être fait. Mais est-ce que vous pouvez traiter avec la réalité de la vie intelligente venue de l’espace sans romantisme, sans attente pleine d’espoir, sans avidité ? Est-ce que vous pouvez traiter de cela objectivement et honnêtement et régler la question ? Pouvez-vous dire à vos visiteurs : « Bon, si vous êtes ici, vous devez vous montrer et révéler vos intentions et nous déterminerons si vous avez le droit ou non d’être ici ! »

Comme le mentionnent les Alliés dans leurs exposés, l’humanité ne devrait jamais laisser une race étrangère venir chez elle sans l’autorisation préalable de la population. Évidemment, dans le cas qui nous occupe, aucune autorisation n’a jamais été demandée ni accordée non plus. C’est pourquoi nous parlons d’intrusion et non de visite. Si des visiteurs demandent l’autorisation à leurs hôtes de venir les visiter et qu’ils la reçoivent, ils sont alors les bienvenus. Ils sont là en visite, c’est clair. Mais une intrusion se fait sans cette autorisation. Elle se fait de force. Certains individus   pourraient dire que « les visiteurs ont peut-être demandé l’autorisation mais que les gouvernements du monde ont refusé de la leur accorder. » Dans un cas pareil, les visiteurs se devaient de poursuivre leur route ; ils n’avaient pas le droit de passer outre à ce refus et de venir quand même. Même à supposer que les gouvernements du monde aient commis une erreur en refusant aux visiteurs la permission de venir, ces derniers auraient dû obtempérer et poursuivre leur route… à moins bien sûr que leurs intentions aient été de l’ordre de la conquête et de l’ingérence.

Pour quelle autre raison seraient-ils ici ? Comment expliquer leur ingérence dans les affaires humaines et leur grand intérêt pour votre physiologie, votre psychologie et vos religions ? Est-ce que vous pensez que ces éléments leur manquent et que c’est là la raison de leur présence chez vous ? Est-ce que vous pensez qu’ils vont voler les  livres de vos bibliothèques ? Ils pourraient obtenir toute cette information en endossant un simple rôle d’observateurs et en rassemblant toutes les données compilées, l’information et les transmissions qui circulent, etc. Ils n’auraient pas besoin de venir sur place et de perturber les affaires humaines pour en apprendre sur vous. Certains individus pensent que les étrangers ont peut-être besoin des capacités reproductrices des humains, ou de leur spiritualité, ou de leurs émotions, ou de leurs religions. Bêtise que tout cela ! C’est se fermer à l’évidence que de penser ainsi.

Pourquoi certaines de vos nations interviennent-elles dans les affaires des autres nations ? Pensez-y. Cela ne se passe pas différemment dans la Grande Communauté ; les raisons d’ingérence sont les mêmes. Les gens passent à côté de l’évidence. Ils veulent se représenter la situation différemment de ce qu’elle est en réalité parce que cela leur paraît plus facile à gérer. Allons donc ! Certains  déclarent : « Ils sont ici parce qu’ils ont besoin de notre aide. Ils ont besoin de nos réserves de sang. Ou ils ont besoin de notre religion et nous les aiderons et nous nous sentirons si bien en nous-mêmes et de leur côté, ils nous en seront tellement reconnaissants. »

D’autres sont d’opinion qu’ils sont ici pour offrir de la technologie de pointe et pour nous aider à régler le problème de la pollution. Pensez-vous sérieusement que les gens et les gouvernements informés de cette offre de nouvelle technologie l’utiliseraient dans un but pareil ? Voyons ! Vos nations sont toujours à rivaliser les unes avec les autres ; elles se disputeraient cette nouvelle technologie et elles l’utiliseraient pour asseoir encore mieux leur supériorité et leur force.

Selon certains, les visiteurs sont ici parce qu’ils veulent vous étudier. Pourquoi voudraient-ils vous étudier ? Ils pourraient vous étudier en captant les transmissions que vous projetez dans l’espace. Oui, ils pourraient vous étudier. Votre information est très accessible. Ils n’ont nullement besoin d’être sur place pour le faire. Et de toute façon, pourquoi voudraient-ils vous étudier ? Pourquoi investiraient-ils tant de temps et d’effort  à étudier des êtres humains ? Est-ce que vous y voyez un projet à caractère scientifique ? Ou une exploration culturelle ? Est-ce que les gens pensent que l’humanité est si fascinante, si merveilleuse et si remarquable que d’autres races dépenseraient ce genre de temps pour l’étudier ?

Lorsque des membres de la Grande Communauté s’investissent tant dans l’étude d’une autre race, c’est qu’ils ont comme objectif d’en retirer des avantages économiques et politiques. Et cela se fait sans l’autorisation des races choisies comme sujet d’étude. Apprécieriez-vous qu’on vous dise : « Nous aimerions vous étudier. Accepteriez-vous d’être nos cobayes pour le reste de votre vie ? Nous essaierons de ne pas vous faire de mal. » Est-ce que vous seriez consentants ? Surtout si vous découvriez que vous étiez utilisés par vos investigateurs pour leur permettre de profiter de tout ce que vous êtes et de tout ce que vous avez ? Beaucoup de gens pensent que les visiteurs sont ici pour les aider, mais en fait, ils sont ici pour s’aider eux-mêmes. Et les gens leur facilitent la tâche en grand.

Alors, vous pourriez vous demander comment il se fait qu’une telle information n’ait pas encore rejoint plus de citoyens. La réponse est compliquée parce que plusieurs facteurs différents entrent en jeu. Le premier est le conditionnement culturel et religieux des individus qui ne tient vraiment pas compte de la réalité de la vie intelligente dans l’univers, même chez ceux qui professent des vues libérales. Au fond, il n’y a pas de place dans la conscience humaine pour la vie dans l’univers, à moins bien sûr que ce ne soit au niveau d’une forme de vie primitive, Un petit brin de bactérie… passe encore. Mais une race intelligente qui intervient dans les affaires humaines, non là vraiment, ça ne va pas.

Autre facteur : les gouvernements du monde ne révéleront pas ce qu’ils savent ; n’ayant aucun système de défense vraiment adéquat à leur disposition,

ils ne veulent pas inquiéter les populations. Ils ne peuvent pas non plus utiliser ouvertement les systèmes qu’ils ont déjà sans prévenir les populations car ils se méfient de leurs réactions. Ils n’ont pas confiance en leurs populations. Ils ne croient pas que leurs propres populations supporteraient un tel effort sans passer en mode panique. Pouvez-vous imaginer le gouvernement de votre pays en train d’annoncer publiquement par exemple : « Des races venues d’ailleurs se sont introduites chez nous et elles ont mis en application un programme d’ingérence. Nous ne comprenons pas vraiment leur technologie. Nous ne sommes pas sûrs de connaître toutes les activités auxquelles elles se livrent chez nous. Et nous n’avons aucun système de défense contre cette présence non invitée. »

Les gens pensent qu’on devrait leur dire la vérité mais la plupart d’entre eux ne pourraient le supporter. Ils ne pourraient pas le prendre. Ils iraient se cacher quelque part. Ils penseraient que la fin du monde est proche.

Certains sont informés de l’Intervention mais ils suggèrent la prudence. Selon eux, il faudrait éviter d’en arriver à des conclusions prématurées et assembler plus de faits pour le moment. Vous auriez besoin de plus d’évidences. Vraiment ? Dans quel

but ? Ne pouvez-vous pas simplement voir clair dans la situation avec les données que vous avez ? Allez-vous passer le reste de votre vie à assembler les menus morceaux de ce casse-tête ? Ceci n’est pas une expérience scientifique. C’est une interaction entre des formes de vie !

Si on vous diagnostiquait comme étant atteint d’une maladie sérieuse, voudriez- vous faire l’objet d’une expérience de recherche en laboratoire ? Ou voudriez-vous  guérir ? Vous voudriez vraisemblablement qu’on vous propose un plan de guérison dès que possible ; de plus, un profond et sincère désir de guérison vous pousserait à focaliser toute votre attention sur votre situation. Mais certaines personnes traitent cette intrusion comme si c’était une expérience scientifique. Elles comptent donc prendre beaucoup de temps pour évaluer ce qui se passe ; elles vont assembler tous les fragments d’information et elles ne veulent surtout pas se tromper. Pendant ce temps, leur monde se fait saper sous leur nez. Ces gens ne le savent pas et ils ne le voient pas et ils ne veulent pas en venir à pareilles conclusions parce qu’elles paraissent non scientifiques, elles paraissent outrageantes, et franchement, où en sont les preuves ? Et qu’est-ce qui constitue une preuve ? Combien devez-vous en voir avant que cela ne soit clair ? Étant donné la nature clandestine de l’Intervention, les gens n’en voient pas grand chose justement, pas en plein jour en tout cas.

Donc, tentant d’être scientifiques, vous assemblez les brides de données et vous empruntez le sentier de la recherche de la vérité, et vous n’obtenez pas la vérité, et vous n’avez pas obtenu la vérité, et vous n’obtiendrez pas la vérité. Et vous vous sentez ambivalents face à une découverte possible de la vérité parce que si cela se produisait, alors là, fini la belle expérience scientifique. À partir de là, vous serez obligés de

répondre à la situation, de passer à l’action ! Vous devrez vraiment faire quelque chose ! Et vos collègues vous regarderont comme si vous étiez fous, comme si vous aviez   perdu la tête, comme si vous aviez balancé raison et objectivité par-dessus bord et que vous aviez adopté une position démente et extravagante. Donc, autant on recherche la vérité, du moins en théorie, autant la vérité est déniée et personne ne veut prendre le risque de savoir quoi que ce soit. Nous savons qu’il est très difficile de résoudre pareil dilemme. Cette situation peut s’avérer la plus difficile que vous ayez jamais rencontrée, mis à part votre propre mortalité.

Nous ne nous attendons pas à ce que les gens acceptent notre point de vue au premier abord. Mais nous devons faire état de ces tendances, de ces croyances et de ces attitudes qui empêchent constamment les gens de savoir. Mais vous ne pouvez pas attendre d’avoir la preuve irréfutable parce qu’alors, il sera trop tard. À ce moment-là, vous aurez trop peu de recours possible.

Puis d’autres diront : « Il semble bien que nous soyons vraiment envahis pour de bon. Je suppose que c’était là leur intention dès le départ ! » Alors, qu’allez-vous faire ? Protester ? Écrire des lettres à votre sénateur ? Vous plaindre à vos amis ? C’est une situation très sérieuse. Les gens doivent prendre le risque de s’informer pour savoir ce qui se passe. Mais même à cela, vous avez encore besoin d’aide parce que vous ne pouvez pas voir ce qui se passe au-delà de vos frontières spatiales.

Est-ce que les peuples amérindiens pouvaient comprendre les complexités des nations européennes et la compétition qui régnait ? Non, ils ne pouvaient pas. Pas sans l’aide d’une source du monde invisible. Et en effet, à cette époque-là, la Présence Angélique s’activait à essayer de signaler aux peuples des Amériques les grands changements tragiques qui se préparaient. Mais les autochtones ne pouvaient pas répondre, comme c’est le cas avec vous présentement, parce que l’information présentée dépassait le cadre de leur vision du monde ; elle ne correspondait pas à leurs croyances ou à leur compréhension. Par conséquent, nos révélations, dans la mesure où elles purent être divulguées aux tribus, furent en grande partie repoussées ou ignorées. Est-ce que vous pensez que la Présence Angélique détourna simplement son regard à l’époque et laissa les Amérindiens se faire oblitérer sans rien tenter ?

Les gens veulent que les choses marchent bien. Ils veulent se sentir confortables. Par conséquent, ils ne regardent pas ce qui se passe, et s’ils regardent, ils ne voient pas, et s’ils voient, ils ne comprennent pas puisque cela entre en contradiction avec ce qu’ils veulent. Les gens ne veulent pas la guerre ; en conséquence, ils nient la guerre jusqu’à ce que la guerre les avale. Au lieu d’extirper le conflit au tout début, à la première étincelle, ils attendent que le feu les atteigne ; puis ils déclarent qu’il leur faut absolument mettre un terme à tout cela !

Les gens se demandent ce qu’ils pourraient bien faire pour donner suite à ce que nous vous présentons ici. Vous pouvez faire beaucoup. Vous devez commencer avec

l’éveil de la conscience. Vous devez comprendre ce que vous avez devant vous. Vous ne devez permettre à aucune force étrangère de mettre le pied chez vous sans

l’autorisation expresse des Terriens. Ce sont là vos droits. Vous devez les exercer.

Ici, il est nécessaire que vous adoptiez une vue très prosaïque de la vie dans l’univers. Regardez les étoiles. Elles sont matérielles. Ce n’est pas le paradis que vous contemplez ; ce n’est pas le royaume céleste. Toutes les créatures de l’univers qui vivent dans le monde physique doivent négocier avec ses rigueurs — la survie, la compétition, les épreuves, la privation. La technologie ne met pas un terme à ces exigences et à ces difficultés. En fait, elle peut même compliquer les choses davantage. Elle résout certains problèmes et elle en crée de nouveaux.

Vous devez avoir une vision mature de la vie dans l’univers. Sinon, vous n’allez pas comprendre. Et votre manque de compréhension pourrait s’avérer vraiment tragique. Le but des exposés des Alliés est de voir la conscience s’établir, d’assurer un éveil. Non pas répondre à chaque question ou offrir une compréhension complète, mais vous éveiller. S’éveiller, c’est devenir conscient de quelque chose. Cela ne veut pas dire que vous trouvez réponse à toutes vos questions sur le sujet et qui plus est, que l’opportunité vous est offerte de les poser toutes. Mais cela veut dire que vous êtes informés.

Le message des Alliés est très simple et très court, et à bien des égards, très général, parce qu’il a pour but d’éveiller la conscience et de corriger l’incompréhension. Au-delà de cet éveil, vous avez besoin de développer votre compréhension spirituelle, d’acquérir une conscience de l’environnement mental et de manifester clairement votre volonté d’établir une plus grande coopération entre les nations et les cultures.

C’est un problème mondial. Ce n’est pas un problème pour les Américains ou les Anglais ou les Chinois. C’est la planète entière qui est sujette à cette intrusion. Les Interventionnistes n’accordent pas de valeur à une race plus qu’à une autre, sauf dans la mesure où une race particulière peut les aider à atteindre leurs objectifs. À cet égard, leur emphase porte grandement sur les États-Unis parce que c’est la nation la plus puissante et la plus influente. Mais le phénomène comme tel reste d’ordre mondial.

 

En tant qu’êtres humains, vous avez un défi devant vous. Votre droit d’être ici, votre droit d’être libres et autosuffisants dans l’univers, est défié. Ceux qui interviennent dans les affaires humaines croient que vous ne pouvez pas vous gouverner vous- mêmes et que vous détruirez le monde ; ils sentent donc qu’ils ont le droit d’intervenir, que c’est là leur privilège. Leur attitude est celle-ci : « Ah ! Ces êtres humains. Regardez- les : ils sont comme des animaux ! Nous leur apporterons ordre et structure. » Et certains de vos concitoyens penseront que cela est merveilleux ! Enfin, de l’ordre et de la structure.

Est-ce que vous voulez vraiment qu’un ordre et qu’une structure vous soient imposés de cette manière et à ce degré ? Ce n’est pas de cette façon que l’humanité évoluera et s’élèvera. Ce n’est pas de cette façon que l’humanité établira la coopération et la paix dans le monde. Est-ce que vous voulez une occupation étrangère ? Parce que

c’est à cela que vous faites face. Une vaste occupation, une occupation globale. Bien des gens diront : « Je ne peux pas m’occuper de tout ça. J’ai d’autres problèmes. »

Nous répondons : « Quels autres problèmes avez-vous qui soient plus importants

que celui-ci ? » Oui, il y a bien des choses dans la vie de chacun qui demandent à être réglées et résolues mais non aux dépens de cette conscience. C’est la conscience la plus importante qu’une personne puisse avoir dans cette vie, en ce monde, à cette

époque-ci.

Donc, vous commencez avec l’éveil de la conscience ; ensuite vous passez à l’étude et à l’apprentissage des réalités de la vie dans l’univers. Et où pouvez-vous

apprendre cela ? À l’université ? À l’église ? Auprès de vos parents ? De vos amis ?  D’un journal ou d’un magazine ? Votre propre histoire peut vous en apprendre quelques brides. Comprendre comment le monde a évolué, quelles forces l’ont modelé, l’interaction entre les nations… tout cela vous en enseignera beaucoup sur la vie dans le reste de l’univers parce que la vie n’est pas différente ailleurs. Seulement, les choses se passent sur une échelle beaucoup plus vaste ; elles impliquent un nombre effarant de participants et quantité d’influences diverses. Vous avez besoin d’une vue très sobre de la vie intelligente dans l’univers. Et vous devez comprendre, contrairement à ce que plusieurs croient aujourd’hui, que la technologie ne vous sauvera pas. Elle ne fera que vous changer. La technologie n’a sauvé aucune race dans l’univers. Elle les a seulement changées.

Oui, il y a des nations qui peuvent en opprimer et en dominer d’autres grâce à leur technologie avancée. Mais la technologie a justement changé ces nations envahissantes. En fait, la technologie vous rend vulnérables dans la Grande Communauté. Si vous possédez une technologie particulière, unique à votre monde, alors tous les autres veulent l’avoir. Et comment allez-vous défendre et protéger ce que vous avez ? C’est un problème auquel les gens très riches font face chez vous. Comment vont-ils protéger leurs richesses et leurs privilèges ? Cela change totalement leur vie, leurs amis, leurs priorités ; cela peut même rendre leur vie misérable et c’est souvent ce qui se passe.

La meilleure position pour une nation est d’être autosuffisante, indépendante et extrêmement discrète dans son expression au sein de la Grande Communauté. C’est l’application de la sagesse à une plus grande échelle. Vous pouvez comprendre à partir de votre culture et de faits historiques que cela est vrai et pour quelles raisons il en va ainsi. La personne qui vient de gagner un million de dollars sort-elle pour le dire à   tout le monde ? Si elle le fait, elle aura le déplaisir d’en vérifier les conséquences. Alors, la discrétion et le discernement sont des éléments essentiels et plus importants que jamais auparavant.

Par conséquent, vous pouvez en apprendre beaucoup à partir de votre propre histoire si vous faites preuve d’objectivité. Vous constaterez alors ce qui se produit quand des nations dont les capacités se situent à des niveaux différents entrent en interaction les unes avec les autres.

Pourtant, bien des gens pensent encore que tout cela est une manifestation du destin, que c’est incontournable, que la vie est ainsi faite, qu’on ne peut pas changer le cours des choses et que cela se serait produit de toute manière. C’est ridicule ! L’histoire aurait pu se dérouler de bien d’autres manières. Elle aurait pu prendre d’autres tangentes. L’histoire n’avait pas à prendre le tournant qu’elle a pris. Et il y en a d’autres encore qui penseront : « Quoi qu’il arrive, c’est la bonne chose. » Et ça, c’est un concept encore plus ridicule.

Si vous pouvez en apprendre beaucoup en étudiant l’histoire, la culture et la psychologie, vous avez également besoin de vous ouvrir à une nouvelle information, à une nouvelle perspective. Ce n’est pas tant d’une nouvelle information dont vous avez besoin que d’une plus grande perspective. Si vous regardez les choses de la manière dont vous les avez toujours regardées, vous allez voir ce que vous avez toujours vu. Et vous ne tirerez rien de neuf de votre réflexion. Vous devez donc aborder votre réflexion sous un angle différent et avec de nouvelles données si vous voulez qu’une nouvelle compréhension se manifeste, qu’une nouvelle révélation apparaisse dans votre champ de conscience. Autrement, l’esprit protège ce en qui il croit déjà et défend ou repousse tout ce qui vient défier ce qu’il croit savoir.

Une nouvelle perspective spirituelle et une compréhension de la spiritualité dans l’univers vous sont fournies à travers l’enseignement de la spiritualité dans la Grande Communauté. Au lieu de s’ouvrir à ce cadeau du Créateur, certaines personnes constateront qu’il n’y a une seule personne derrière tout cela et elles le soupçonneront de vouloir s’enrichir et devenir puissant. Ha ! Nous espérons seulement qu’il ne sera pas démoli. Est-ce vraiment une bénédiction que de recevoir tout cela afin de le  retransmettre au monde ? Est-ce vraiment une bénédiction que d’être calomnié et condamné ou même être déifié par des gens ? Nous pensons qu’une telle responsabilité est un fardeau lourd de sacrifice. La meilleure chose qu’un tel messager puisse espérer, c’est l’anonymat, mais il ne l’aura pas parce que tôt ou tard des gens la tireront de l’ombre. « Bien, cet homme dit qu’il a quelque chose que personne d’autre ne détient », et alors quelqu’un en devient obsédé. « Comment quelqu’un peut-il affirmer cela ! Pour qui se prend-il ? Il doit être de mèche avec le diable. Et s’il est de mèche avec les anges, alors pourquoi est-ce lui et non pas moi ? » Vous voyez, le rôle de messager n’est pas facile.

Pourtant, quelqu’un doit le faire. Et cette personne a grandement besoin d’assistance ; sinon, cela ne peut réussir. Le messager doit être sûr de lui-même, avoir une grande confiance en son Créateur et une bonne faculté de discernement pour distinguer s’il est correctement ou incorrectement guidé. Il est évident qu’une personne qui protégerait son avoir ou sa position sociale ne pourrait assumer le rôle de messager sans développer d’importants conflits intérieurs.

Donc, vous avez besoin d’une nouvelle information, d’une nouvelle perspective,

la perspective de la Grande Communauté. Vous devez commencer à penser comme quelqu’un qui habite une Grande Communauté et non simplement quelqu’un qui habite un quartier ou une ville. Cela peut s’apprendre. Et quand vous gagnez une nouvelle perspective, en particulier une perspective plus élaborée comme celle dont nous parlons, vous pouvez alors voir et savoir des choses qui simplement n’étaient pas évidentes auparavant. Et ces choses ne seront pas basées sur de la spéculation mais sur une observation claire.

Viendra un jour où vous direz : « Mais bien sûr, personne ne devrait venir nous visiter sans notre autorisation ! » Ce sera devenu évident. À l’heure actuelle, les gens ne pensent même jamais à se poser pareille question. « Eh bien, je ne sais pas trop… » À un moment donné, vous devenez conscients que les races spirituellement évoluées ne se mêlent pas des affaires des autres. Elles peuvent faire parvenir des messages par le biais d’observateurs, comme les Alliés de l’humanité, mais elles n’interviennent pas. Les êtres spirituellement avancés dans l’univers ne font pas cela, peu importe leur culture, leur monde, leur tempérament ou leur nature ; c’est un choix que leur dicte la sagesse. Et la sagesse est universelle. Alors ce n’est pas parce que des êtres peuvent voler dans un vaisseau spatial et arriver ici rapidement, relativement parlant, qu’on doit en conclure qu’ils sont avancés spirituellement ; non, c’est faire preuve d’ignorance que de penser ainsi. Donc, lorsque vous acquérez une notion de la Grande Communauté, vous réalisez que le sage n’intervient pas. Le sage ne vient pas chez vous pour tout changer.

Il y a des circonstances où de la matière génétique sera offerte à une race en cours d’évolution ; mais ce n’est pas ce qui se produit chez vous en ce moment, nous pouvons vous l’assurer. L’humanité a tout ce dont elle a besoin pour réussir. Elle n’a pas besoin de technologie de pointe. Elle n’a pas besoin de matière génétique étrangère. Celui qui essaierait de vous convaincre du contraire fait partie de l’Intervention ou la supporte sans le vouloir.

L’humanité a besoin d’une nouvelle optique. Chacun de vous porte en lui-même la graine de la Connaissance ; c’est en fait votre esprit spirituel. Cette Connaissance est ancienne et elle a toujours été avec vous. Si vous pouvez la contacter, elle vous révélera ce que vous avez besoin de savoir et ce que vous avez besoin de faire.

Chaque être humain qui naît dans le monde aujourd’hui naît avec le potentiel requis pour comprendre la Grande Communauté parce que le moment est arrivé pour l’humanité de prendre contact avec la vie dans l’univers que nous appelons la Grande Communauté. Cette compréhension est déjà en vous.

Si une race étrangère vous dit qu’elle est ici pour améliorer votre bagage

génétique, vous ne devez pas la croire. Ce n’est pas vrai. Si vous voulez vraiment servir de cobayes de laboratoire, si vous voulez vraiment être soumis à une occupation par des forces étrangères, si vous pensez que c’est cela le contact avec la vie dans l’univers, alors qu’est-ce qui vous fera changer d’avis ? Faire l’expérience de l’occupation et vous réveiller un jour et dire : « Mon Dieu ! J’ai perdu ma liberté et je n’ai aucun recours ? »

Est-ce trop audacieux d’affirmer que ce problème est le plus important qui soit dans le monde actuel, que Dieu vous a donné une réponse, que la réponse vient sous forme d’enseignement et que cet enseignement passe par une personne ? Comment la

réponse pourrait-elle vous parvenir autrement ? Devrait-elle être présentée à cent personnes ? S’il en était ainsi, le message ne dépasserait jamais ce groupe.

Lorsque Jésus est venu, y en avait-il cent comme lui, tous rivalisant les uns avec

les autres ? « Écoute bien : mon Jésus est le vrai, mais le tien, non ! » Ce n’est pas comme cela qu’on apporte une révélation au monde parce que cela ne fonctionnerait pas.

Nous les anges, nous résidons au-delà de votre monde. Nous pouvons présenter d’audacieux messages et nous pousser ailleurs. Nous n’avons pas à composer avec les

répercussions. Nous livrons simplement le message et les gens en deviennent fous ou ils laissent le message les éclairer. Mais de toute façon, nous sommes ailleurs. Cela ne nous affecte pas.

Cependant, il en va autrement pour le messager. Il doit faire face à toute la réaction qui se produira. Ce n’est pas un travail facile. Soyez heureux que cette mission ne vous ait pas été confiée. Mais comprenez : une fois que vous avez réalisé le contenu du message, vous devrez vous aussi vous faire l’avocat de cet éveil. Vous n’aurez pas  la difficulté que le messager a, mais vous serez confrontés à toutes les situations dont nous parlons. Vous verrez les effets de l’Intervention. Vous verrez les effets du programme de pacification. Vous verrez comment les gens sont indifférents, comment  ils sont critiques et combien ils sont en dénégation. Vous verrez tout : leur outrage, leur méfiance, leur peur, leur refus de se rendre à l’évidence… tout. Ce sera clair comme le jour. Et vous comprendrez alors les mécanismes qui régissent une révélation au sein d’un monde. Quand le message est crucial et qu’il doit être livré et quand il importe de faire vite parce que le temps presse, le processus se met en branle et une révélation s’ensuit. C’est là la difficulté. C’est là le défi.

En fin de compte, le pire aspect du problème n’est pas l’Intervention, quoique ce soit un problème réel. Non, l’aspect qui inquiète le plus se situe au niveau de la capacité de l’humanité à répondre, de la capacité des gens à répondre. Le manque de réponse. La réponse issue de l’ignorance. La réponse négative. Les conséquences d’une telle attitude seront désastreuses car si les gens ne peuvent répondre, ils perdront alors leur monde.

Il n’y a pas tant de visiteurs installés chez vous. Leur nombre n’est pas imposant. Mais votre ignorance et votre degré de soumission leur facilitent grandement la tâche. C’est ici qu’on retrouve l’élément réponse. La capacité de répondre. L’habilité à répondre. La “respons-habilité”. Si les gens ne se responsabilisent pas, leur réponse ne viendra donc pas ; l’occupation aura le champ libre et se produira juste sous leur nez. Et les gens auront ce sentiment qu’il se passe quelque chose dans le monde, que les choses changent pour sûr. Et tout paraîtra à peu près normal jusqu’au moment où ils découvriront le pot aux roses.

C’est pourquoi ce message urgent vous parvient maintenant. Première étape : l’éveil. Puis, vous ouvrir à la réalité de la vie dans la Grande Communauté – ce que vous pouvez commencer à faire en observant votre propre monde avec objectivité. Ensuite donc, commencer à vous faire une idée de la Grande Communauté et apprendre sur la vie et la spiritualité dans l’univers. Cela vous est maintenant offert dans l’enseignement de la spiritualité dans la Grande Communauté. Tous ne vont pas étudier cet enseignement mais un bon nombre de gens établis un peu partout auront besoin d’y avoir accès pour comprendre ce qui se passe.

L’humanité pourrait mettre fin à l’Intervention demain matin si elle en était informée et consciente. Elle pourrait prévenir une future Intervention de ce genre si elle était informée, consciente et unifiée. Les gens sont préoccupés du fait que leurs frontières ne sont pas protégées. Oh ça, oui ! Ils ont des frontières, les uns avec les autres, de terribles frontières, des murs, de la résistance et de l’hostilité. Mais les frontières spatiales sont non protégées. Vous n’avez aucune barrière pour empêcher ceux de l’extérieur de venir chez vous parce que vous ne pensez pas qu’ils existent, qu’ils puissent venir ou qu’ils viendront.

Par conséquent, le moment est venu de vous regarder sérieusement dans le miroir et cela prend du courage, de la confiance et de l’honnêteté personnelle. Lisez les exposés des Alliés et demandez-vous : « Qu’est-ce que je sais vraiment ? » Non pas « Qu’est-ce que je veux ? » ou « Qu’est-ce que je préfère ? » ou « Qu’est-ce que je crois ? » mais « Qu’est-ce que je sais vraiment ? Est-ce que cela est vraiment en train de se produire ? » Consultez la Connaissance à l’intérieur de vous si vous le pouvez ; non pas vos idées ou vos peurs ou vos croyances, mais quelque chose de plus profond en vous. C’est de là que viendra la véritable confirmation. Et cela vous prendra beaucoup de

courage d’interroger votre voix intérieure parce que cette conscience changera votre vie. Elle vous libérera. Et elle vous donnera une direction. Mais vous devez être disposés à faire place à ce changement en vous. C’est la révélation qui se produit en chaque personne. On lui résiste beaucoup. On la reporte à plus tard. Mais si elle peut avoir lieu, c’est la chose la plus précieuse.

Nous vous envoyons nos bénédictions et nous vous demandons de vous ouvrir à notre conseil et de lui accorder votre réflexion car vous devez prendre une décision définitive. Nous ne pouvons que vous informer. Nous ne pouvons pas contrôler.

 

La Présence des Enseignants vous accompagne.